UN ARTICLE DU LANCET DENONCE LA DISCRIMINATION DANGEREUSE DES NON VACCINES par pgibertie

LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE
UN ARTICLE DU LANCET DENONCE LA DISCRIMINATION DANGEREUSE DES NON VACCINES par pgibertie Les discours d’incitation à la haine contre les personnes non injectées se multiplient impunément dans les médias. Dernier nazillon en date Consigny 🇬🇵 La #Guadeloupe au bord de l’embrasement … Faut-il sévir ?🚨 La recommandation de @CharlesConsigny :  » Je propose de couper toutes les allocations pour les personnes non-vaccinées » #GGRMC pic.twitter.com/q8fiyXBg4a— RMC Story (@RMCStory) November 22, 2021 Heureusement dans la communauté scientifique les avertissements se multiplient . Gunther Kampf rappelle les expériences tragiques de l’Allemagne Nazie et des états racistes des Etats unis , affirme dangereuse et fausse l’idée d’une pandémie des non vaccinés Aux États-Unis et en Allemagne, des responsables de haut niveau ont utilisé le terme pandémie de non vaccinés, suggérant que les personnes qui ont été vaccinées ne sont pas pertinentes dans l’épidémiologie du COVID-19. L’utilisation de cette phrase par les autorités aurait pu encourager un scientifique à affirmer que « les non vaccinés menacent les vaccinés contre le COVID-19 ».  Mais ce point de vue est beaucoup trop simple.Il existe de plus en plus de preuves que les personnes vaccinées continuent de jouer un rôle important dans la transmission. Dans le Massachusetts, aux États-Unis, un total de 469 nouveaux cas de COVID-19 ont été détectés lors de divers événements en juillet 2021, et 346 (74 %) de ces cas concernaient des personnes totalement ou partiellement vaccinées, dont 274 (79 %) étaient symptomatiques. Les valeurs seuils du cycle étaient également faibles entre les personnes complètement vaccinées (médiane 22,8) et les personnes non vaccinées, pas complètement vaccinées ou dont le statut vaccinal était inconnu (médiane 21,5), indiquant une charge virale élevée même chez les personnes qui étaient complètement vaccinés. En Israël, une épidémie nosocomiale a été signalée impliquant 16 travailleurs de la santé, 23 patients exposés et deux membres de leur famille.. La source était un patient COVID-19 entièrement vacciné. Le taux de vaccination était de 96,2 % chez tous les individus exposés (151 agents de santé et 97 patients). Quatorze patients complètement vaccinés sont tombés gravement malades ou sont décédés, les deux patients non vaccinés ont développé une maladie bénigne [[4]]. Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis identifient quatre des cinq principaux comtés avec le pourcentage le plus élevé de population entièrement vaccinée (99,9 à 84,3 %) comme des comtés à « haute » transmission [[5]]. De nombreux décideurs supposent que les vaccinés peuvent être exclus comme source de transmission. Il semble être une négligence grave d’ignorer la population vaccinée en tant que source de transmission possible et pertinente au moment de décider des mesures de contrôle de santé publique.  Aux États-Unis, un total de 10 262 cas de COVID-19 ont été signalés chez des personnes vaccinées au 30 avril 2021, dont 2725 (26,6 %) étaient asymptomatiques, 995 (9,7 %) ont été hospitalisés et 160 (1 ·6%) sont décédés.  En Allemagne, 55,4 % des cas symptomatiques de COVID-19 chez les patients âgés de 60 ans ou plus concernaient des individus entièrement vaccinés,et cette proportion augmente chaque semaine. À Münster, en Allemagne, de nouveaux cas de COVID-19 sont survenus chez au moins 85 (22 %) des 380 personnes qui étaient complètement vaccinées ou qui s’étaient remises du COVID-19 et qui fréquentaient une boîte de nuit. Les personnes vaccinées ont un risque plus faible de contracter une maladie grave, mais sont toujours un élément important de la pandémie. Il est donc faux et dangereux de parler de pandémie de non vaccinés. Historiquement, les États-Unis et l’Allemagne ont engendré des expériences négatives en stigmatisant certaines parties de la population pour leur couleur de peau ou leur religion. J’appelle les hauts responsables et les scientifiques à mettre un terme à la stigmatisation inappropriée des personnes non vaccinées, parmi lesquelles nos patients, collègues et autres concitoyens, et à déployer des efforts supplémentaires pour rapprocher la société. https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(21)02243-1/fulltext#back-bib1 Pour aller plus loin les chiffres finissent par parler et merci à Marco Nius pour son travail essentiel pgibertie | 22 novembre 2021 à 16 h 51 min | Catégories: éducation prépa école de commerce | URL: https://wp.me/p6mtyl-3×8

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s