LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE: DELFRAISSY VEUT LAVER SON HONNEUR ET ANNONCE L’ECHEC DES FUTURES INJECTIONS QUI DEREGLENT LE SYSTEME IMMUNITAIRE

[Nouvel article] DELFRAISSY VEUT LAVER SON HONNEUR ET ANNONCE L’ECHEC DES FUTURES INJECTIONS QUI DEREGLENT LE SYSTEME IMMUNITAIRE

LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE
Site logo image LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE DELFRAISSY VEUT LAVER SON HONNEUR ET ANNONCE L’ECHEC DES FUTURES INJECTIONS QUI DEREGLENT LE SYSTEME IMMUNITAIRE pgibertie Juil 30 Delfraissy et Fauci préparent ils de futurs procès?Après 2 ans et demi à contraindre les gens pour se faire injecter Delfraissy s’exclame « c’est pas le bon vaccin, il n’empêche ni l’infection ni la contagion »Jean-François Delfraissy : « Le “Zéro Covid” est un échec total. Ce sont les médias qui poussent à ça. Il faut vivre avec le virus ! »« On a pu être instrumentalisés ». Par ces quelques mots, c’est une véritable bombe qu’a lâchée le 21 juillet Jean-François Delfraissy, le président du Conseil Scientifique, lors de la dernière conférence de presse de ce conseil mis en place par le pouvoir en mars 2020, dès le début de la crise dite sanitaire.Pilate s’en lave les mains ? C’est un aveu qui sonne en tout état de cause comme un déni de responsabilité de la part de cet immunologue qui, pendant plus de deux ans, a imposé de façon totalement illégitime et absolue des restrictions de liberté majeures aux Français et la fin de l’État de droit. Car le gouvernement s’est totalement appuyé sur cette instance pour prendre toutes les décisions. Picouses, masques, confinements, emmerdement maximal des Français, ce « passe » de la honte, qui rompt les fondamentaux d’égalité de droit de la République française, tout venait du Conseil scientifique !https://lemediaen442.fr/avant-sa-dissolution-le-31-juillet-le-conseil-scientifique-lache-letat-macronien/#Delfraissy « Le pouvoir sur le vaccin a été pris par les industriels » pour le prochain vaccin les #BigPharma ont décidé une combinaison virus initial + Omicron  » Je pense que sur le plan scientifique ce n’est pas une bonne chose » ⬇#Cnews #Veran #Senat #Pfizer #Macron #BFMTV pic.twitter.com/c4WoMt1G1T— L£ G£N£RAL 0fficiel©💎 (@Le_General_0ff_) July 28, 2022 Celui qui a multiplié les informations alarmistes, celui qui, sous la pression des laboratoires pharmaceutiques et de McKinsey, a dicté la politique sanitaire du gouvernement, nous explique à présent que le confinement, la vaccination et les menaces professionnelles n’avaient servi à rien.Si on donne du crédit aux thèses de Geert Vanden Bossche par exemple, voire simplement aux risques d’ADE (Antibody-dependent Enhancement) … Alors on s’attend à ce que les gens dosés fassent des “Covid” à répétition qui seront dans certains cas de plus en plus violents… donc hospitalisations en hausse, donc hystérie… alimentant ainsi le cycle.FAUCI HIER : « Je n’ai pas recommandé de confiner quoi que ce soit. »FAUCI EN OCTOBRE 2020 : « J’ai recommandé au Président de confiner le pays. »
Cet homme n’est plus à un mensonge près pic.twitter.com/S96io1AhAf— Aliénor d’Aubigné 🇷🇸🇷🇺🇫🇷 (@AlienorAubigne) July 27, 2022 LE DESASTRELe Directeur funéraire John O’Looney montre ce qu’il retire des vaisseaux sanguins du cœur d’un jeune homme, vacciné, décédé subitement. 💉💔☠⚰pic.twitter.com/HKekDE1nCu— Loridan Erik (@ErikLoridan) July 27, 2022 Le Pr Harvey Risch, professeur émérite d’épidémiologie à l’école de santé publique de Yale, à New York, confirme que « les anticorps déclenchés par les vaccins anti-Covid 19 interfèrent avec le système immunitaire à mesure que se succèdent les variants du SARS-CoV-2 » Les vaccins sont conçus à partir de la protéine Spike du virus initial, qui a muté dès le début de la pandémie. « Les vaccins ne produisent qu’une gamme très étroite d’anticorps contre la protéine Spike », dit-il. « Lorsque la protéine Spike change avec les nouvelles souches du virus, la capacité du système immunitaire à produire des anticorps correspondant aux nouvelles souches est réduite à tel point que l’efficacité du système peut s’avérer quasi nulle sur de longues périodes (…) Cela signifie qu’ils deviennent des anticorps interférentsau lieu d’anticorps neutralisants », poursuit le Pr Risch. « Selon moi, c’est la raison pour laquelle nous avons constaté ce que l’on appelle un bénéfice négatif – une efficacité vaccinale négative sur une plus longue période – de quatre, six à huit mois après la dernière dose du vaccin, on peut voir le bénéfice apporté par les vaccins virer au négatif. »Jean-Marc Sabatier n’est pas surpris par ces études, lui qui, le premier, dans infodujour.fr a alerté sur le dérèglement durable du système immunitaire lié aux vaccins. Résumons.
« Je voulais revenir sur le fait que tous ces rappels conduisent au dysfonctionnement de l’immunité innée et, par voie de conséquence, de l’immunité adaptative/acquise, c’est-à-dire au dérèglement généralisé du système immunitaire. Des travaux scientifiques montrent que la protéine Spike, ou l’injection répétée et massive d’un antigène vaccinal, peut conduire à un dérèglement durable du système immunitaire. Ceci suggère que les cellules de l’immunité innée ne vont plus être capables d’effectuer correctement leur travail. Et cela peut avoir pour conséquence d’initier des maladies auto-immunes. Si l’on procède à des injections multiples et massives du même vaccin, il y aura un dysfonctionnement inévitable de l’immunité innée, avec l’apparition potentielle de maladies auto-immunes ou une aggravation de celles-ci, voire de cancers, de troubles neurologiques et autres pathologies. »« Déjà, un article publié en 2009 suggérait que, quel que soit l’antigène, si trop de rappels étaient effectués (c’est-à-dire si on sature/déborde le système immunitaire), l’immunité innée sera immanquablement déréglée, conduisant à l’apparition de maladies auto-immunes.
En plus, dans le cas du SARS-CoV-2, pour vacciner, on va utiliser un système biologique qui va produire la protéine Spike (ARNm, vecteur viral), ou injecter directement la protéine Spike (virus inactivé, protéine Spike recombinante). Cette protéine Spike dérègle le système rénine-angiotensine (SRA) qui contrôle l’immunité innée. Il y a donc un double effet. D’une part, le système immunitaire sera saturé parce que le seuil de tolérance/criticité auto-organisée du système est dépassé, ce qui peut déclencher des maladies auto-immunes. De plus, la protéine Spike va dérégler cette immunité innée puisqu’elle agit directement sur le SRA qui contrôle l’immunité innée.Vaccins anti-Covid : alerte rouge ! Le Directeur funéraire John O’Looney montre ce qu’il retire des vaisseaux sanguins du cœur d’un jeune homme, vacciné, décédé subitement. 💉💔☠⚰

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s