L’Idiot International. Sur l’utilité du non-conformisme-Blod a lupus

Souverainiste Européen : antimondialiste raisonnable, antiislamiste raisonné, anticapitaliste financier mais pas trop et antisocialiste fabien mais pas assez….Libertarien par Idéal mais Etatiste par pragmatisme ! Cours Forrest cours !

« Nous vivons une époque nietzschéenne marqué du sceau de la volonté de puissance dans un monde qui ne veut croire qu’au messianisme religieux et marxiste ! »

« Le Présent éclaire notre Passé pour mieux construire notre Futur ! »

« Le sexe, la drogue et le rock and roll sont au jeune fou ce que les textes, le grog et les patates chaudes sont au vieux Sage »

 » Mieux vaut une fin terrifiante qu’une terreur sans fin « 

« Vous ne pouvez pas donner la force au faible en affaiblissant le fort… Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche »

« Ce qui ne peut perdurer finira forcément par cesser »

« Celui qui a péché par la Dette doit périr dans la Dèche »

« L’Ultraliberalisme et le Néokeynésianisme sont les deux faces d’une même pièce : Une sorte d’immense farce tragico-comique »

NOS RECOMMANDATIONS BLOGESTES

Le Rouscailleur

  • Variole du cerveau : mauvaises nouvelles du front La variole du singe, c’est fini. Trop stigmatisant pour le singe puisque les rongeurs transmettent aussi le virus, nous explique les autorités médicales. Pourquoi ne pas l’avoir appelé variole du rongeur alors ? Parce que les faits sont là : le virus a été découvert et isolé au Danemark en 1958, chez des singes en captivité. Mais […]
  • Cet art qui nous veut du bien et coule les chansons« Les minorités l’exigeaient.e, le gouvernement l’a fait.e : la CGR vient d’être mise en place. CGR ? La Commission de la grande réécriture. Avec la rigueur scientifique qui caractérise le progressisme contemporain.e, la dite commission a limité.esa mission à la période postérieur.e à 1492. En effet, comme l’a récemment rappelé la CPHD (Commission pour une Histoire diverse) à […]
  • Faire des enfants ? Un crime contre l’humanité ! « Le réchauffement climatique a parfois des conséquences sur le désir de maternité ou de paternité. « Avoir des enfants dans ces conditions nous parait inconcevable », témoigne Noémie, 34 ans, résidant en Dordogne. « Quelles conditions allons-nous leur offrir ? », s’interroge-t-elle. Même chose pour Sophie, fonctionnaire territoriale à Caen et qui ne se voit pas « donner naissance à […]
  • Sexomnie : enfin le coupable rêvé ! Pour enrhumer le crétin, les progressistes américains sont décidément en avance. Deux nouvelles merveilles sont nées dans le ciel d’un monde « meilleur » : le « pretty privilege » et le somnambulisme sexuel.Le premier enfonce des portes ouvertes avec la satisfaction enfantine de lever le voile sur une construction cachée du patriarcat blanc chrétien et colonialiste. Dans le registre […]
  • Miroir, mon beau miroir, fais-moi TV ce soirDépêche AFP du 19 juillet 2022 : « Selon le rapport annuel de l’Arcom, la télévision reste un « miroir déformant » de la société : faible visibilité des personnes perçues comme « non blanches », en particulier sur les chaînes d’info, marginalisation des handicapés, place des femmes et des précaires en-deçà de la réalité, etc. » Vous connaissiez l’Arcom ? Dans le cas contraire, […]

Nos Coups de Projecteur et Nos Brèves!!!

Nos Articles les plus consultés

Calendrier Articles 2009/2018

LMMJVSD
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 

« Août

OUTIL D’AIDE POUR UNE RECHERCHE FACILITEE D’ARTICLES OU DE THEMATIQUES PRESENTS SUR LE BLOG

Rechercher…

Nos Archives classées par mois

Nos Archives classées par mois

Nos Articles classés par Catégorie

Nos Articles classés par Catégorie

ABONNEZ VOUS !!!! simple et gratuit

Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par e-mail.

Adresse e-mail

Rejoignez les 8 690 autres abonnés

Membre de l’Internet Defense League

FLUX RSS

 RSS – Articles

 RSS – Commentaires

FAITES UN DON SOUTENEZ LE BLOG A LUPUS

NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

Soutenez LE BLOG A LUPUS sur Tipeee

TRADUIRE LE BLOG AVEC GOOGLE TRANSLATE

Fourni par Traduction

CONTACT MAIL

LGAROULOUP@AOL.COM

Soutenez LE BLOG A LUPUS sur TipeeeREBLOG

L’Idiot International. Sur l’utilité du non-conformisme

ParThe Wolfle•( Poster un commentaire )

L’Idiot International. Sur l’utilité du non-conformisme

9e14ac2c-vodvignette16x98972d1e39bf2c4065f97de33ad19600f7ff13b426239f16c66622a081ad106b4.jpg

L’Idiot International. Sur l’utilité du non-conformisme

Bernard Lindekens

Source: Knooppunt Delta Vzw – Nieuwsbrief Nr 171 – Augustus 2022

Non, je ne suis pas Charlie. Je l’admets volontiers. Pour moi, Charlie Hebdo était et est encore trop un produit du Mai 68 éculé qui ressasse sans cesse les mêmes clichés. La satire est une forme d’art et le non-conformisme une attitude face à la vie. Il est même typique de notre époque qu’un tel magazine devienne le porte-drapeau de la liberté d’expression. Cependant, dans la période 1989-1994, la France a eu un véritable journal non-conformiste : L’Idiot International (1).

md30744829528.jpg

L’histoire de L’idiot commence en fait avec un seul homme: le merveilleusement excentrique Jean Edern Hallier (1936-1997) (2). Fils du général André Hallier, il se convertira très jeune à la littérature. Il a rencontré Jean Cocteau à l’âge de 15 ans et a fondé en 1960, avec Philippe Sollers, la revue littéraire d’avant-garde Tel Quel. À peine trois ans plus tard, il est viré de la rédaction par le même Sollers et fait ses débuts avec Les Aventures d’une jeune fille. Un début, d’ailleurs, qui a été salué par Pierre Klossowski et Michel Foucault. Outre son statut d’auteur, Jean Edern Hallier fonde la première radio libre de France (Radio Verte) et sa propre maison d’édition, les éditions Hallier, qui sera reprise en 1978 par Albin Michel. Un an plus tard, cette maison d’édition publiera également Les Idées à l’endroit d’Alain de Benoist. 

L’Idiot International : la première tentative

La première tentative de L’Idiot International se produit dans les derniers jours de Mai 68. Jean Edern a fondé la revue avec Bernard Thomas et elle a été initialement soutenue par Simone de Beauvoir et largement financée par Sylvina Boissonnas, la marraine des maoïstes en France. La ligne est clairement gauchiste et des traductions issues du mouvement italien Lotta Continua apparaissent occasionnellement. A partir du 22 mai 1973, cependant, un nouveau quotidien de gauche est vendu dans les kiosques : Libération, soutenu par Jean-Paul Sartre. L’Idiot s’est arrêté.

jean-edern-hallier.jpg

Jean-Edern Hallier a ensuite publié des livres, rassemblé des pamphlets jusqu’à l’épisode tristement célèbre de son propre « enlèvement » en 1982, prétendument commis par les « Brigades révolutionnaires françaises ». Malgré ses efforts frénétiques pour s’attirer les faveurs du candidat à la présidence François Mitterrand, Hallier ne se voit pas offrir de poste lors de son élection en 1981. Le nouveau président de la République est alors devenu son plus proche ennemi. Hallier a fait tout son possible pour publier son livre L’Honneur perdu de François Mitterrand, mais n’a pas trouvé d’éditeur.

HALLIER-Jean-Edern-Lhonneur-perdu-de-François-Mitterrand .jpg

Mais c’est un excellent prétexte pour lui de réactiver L’Idiot en 1984 avec l’aide de Philippe Sollers, Jean Baudrillard, Roland Topor… Mais les problèmes de censure ont pris le dessus. Hallier a attendu un nouveau coup médiatique pour lancer L’Idiot une troisième fois. Cette opportunité s’est présentée le 26 avril 1989 par l’intermédiaire de Salman Rushdie. Christian Bourgeois, l’éditeur actuel de Rushdie, qui détenait les droits des Versets sataniques, a refusé – sous la pression – de publier le livre. Hallier a alors publié une traduction sauvage du livre, ce qui a donné lieu à un procès et à beaucoup de publicité. Pendant ce temps, Hallier est plus disposé que jamais à attaquer la réputation de Mitterrand, et en 1990, il accepte l’inacceptable : un livre et un film présentant Fidel Castro comme « celui qui s’oppose aux Américains ». Il en a tiré beaucoup d’argent, généreusement offert par le département « propagande » du Parti communiste français (PCF), qui était au bord de l’implosion après la chute du mur de Berlin. Avec Hallier, le PCF a voulu reprendre contact avec la jeunesse et le monde intellectuel. Pour Edern Hallier, cela signifiait qu’il aurait la force financière nécessaire pour donner un nouveau souffle à L’Idiot.

Troisième fois, c’est alors le bon moment…

Quoi qu’il en soit, cela permet à Hallier de relancer réellement L’Idiot avec une nouvelle équipe, et quelle équipe ! Les critères de recrutement sont clairs : être capable de manier une plume polémique et d’exprimer une opinion claire. Progressivement, le magazine se transforme également en un incubateur de nouveaux talents. Les éléments suivants passent en revue à une vitesse folle : Frédéric Beigbeder, le philosophe Alain de Benoist, Frédéric Berthet, Patrick Besson, l’architecte Gilbert Castro, Jean Cau, Patrick Chassé, Marc Cohen, Jean Paul Cruse, Laurent Dandrieu, Michel Déon, Jean-Paul Dollé, Jean Dutourd, François-Bernard Huyghe, Jacques Laurent, Philippe Lecardonnel, Bertrand Leclair, le flamboyant Édouard Limonov, Gabriel Matzneff, Philippe Muray, Philippe de Saint-Robert, Alain Sanders, le chanteur Renaud (Séchan), Thierry Séchan (frère de), Philippe Sollers, Alain Soral (alors PCF), l’humoriste Morgan Sportès, le dessinateur Konk, Frédéric Taddeï, l’avocat Jacques Vergès…

633934-uneconjimb-idiot-international.jpg

L’un des contributeurs les plus remarquables du tout début est Marc-Édouard Nabe. Depuis la publication de son premier livre, Au régal des vermines, qui a donné lieu à des accusations d’antisémitisme, il est le personnage controversé par excellence. En plus de Marc Edouard Nabe, un autre auteur fait ses débuts à travers L’Idiot : un certain Michel Houellebecq ! Entre octobre 1991 et juin 1992, il a publié cinq articles dans L’Idiot international, principalement sur l’évolution de la presse féminine. Son amitié avec Nabe n’y était probablement pas étrangère. Au début des années 1990, les deux hommes vivaient à la même adresse (103 rue de la Convention dans le 15ème arrondissement de Paris), presque comme des serre-livres l’un pour l’autre. Tous deux appartenaient à la même génération, venaient d’une classe moyenne inférieure similaire et avaient des mères corses dominantes contre lesquelles ils se rebellaient. Tous deux ont également établi leur réputation en recherchant la controverse. Nabe était le partenaire principal dans cette relation, jusqu’à ce que Houellebecq soit catapulté à la célébrité en 1998 avec le magistral Les Particules élémentaires.

Il n’y avait pas de véritable ligne idéologique ou éditoriale dans le magazine. Il y avait cependant les points communs de la lutte contre le régime de François Mitterrand, contre le (néo)libéralisme et le traité de Maastricht, l’opposition à la première guerre du Golfe, l’engagement pour le tiers monde et la cause palestinienne. Cependant, les charges s’accumulent sur le bureau de Hallier, les amendes et les confiscations se succèdent. Il y a eu les inculpations de Jack Lang et de Bernard Tapie. Les controverses ont continué jusqu’à ce que les huissiers mettent fin à l’aventure du journal satirique. C’est à cette époque qu’Edwy Plenel du Monde (aujourd’hui Mediapart) a apporté sa contribution. Il y a d’abord eu Limonov qui a écrit à la fois dans L’Idiot et dans le journal de droite Le Choc du Mois. Puis, le 10 janvier 1992, Arnaud Spire, l’un des rédacteurs en chef de L’Humanité, a invité Alain de Benoist pour une interview radio. Le 12 mai, Alain de Benoist est invité par les mêmes Arnaud Spire et Francette Lazard, sous les auspices de l’Institut de recherche marxiste. Le 19 mai, le secrétaire de rédaction de L’Idiot, Marc Cohen, a participé avec Jean-Marie Domenach à un débat sur le « nouveau paysage intellectuel » organisé par le magazine Eléments. Lorsque Jean-Paul Cruse a publié le texte provocateur « Vers un Front National » dans L’Idiot le 5 mai 1993, avec la grande phrase d’ouverture « La gauche, en France, c’est fini ». Pour toujours. Et c’est bien », et tout est fini.

Jean-Edern-Hallier-l-insaisissable-1024x682.jpg

Pour Edwy Plenel et l’écrivain de troisième ordre Didier Daeninckx, il n’en fallait pas plus pour parler d’une « conspiration rouge-brune » qui allait menacer la paix mondiale – encore une fois ! En réalité, cependant, il se passait quelque chose de très différent. A cette époque, dans le contexte de la succession de Georges Marchais, une bataille entre tendances se déroulait au sein du PCF. Un groupe minoritaire, dirigé par Pierre Zarka, voulait apparemment transformer le PCF en un parti plus radical avec un fort penchant populiste, qui entendait transcender la dichotomie droite-gauche à certains égards. En fin de compte, le groupe autour de Robert Hue a remporté la mise. Quant à Jean-Edern, il a pris ses distances avec son ami Cohen d’une manière peu élégante. Jean Paul Cruse a été victime d’une chasse aux sorcières au sein de Libération, où il était employé comme journaliste. Peu de temps après, L’Idiot a disparu de la scène pour refaire surface une dernière fois en avril 2014. Cependant, cette version, éditée par son fils Frédéric Hallier, ne durera que trois numéros et disparaîtra ensuite en silence. Pourtant, entre 1989 et 1994, le magazine allait devenir une oasis de liberté d’expression.

Ou comme l’a dit un jour Alain de Benoist : « Dans le monde utilitaire dans lequel nous vivons, où l’intolérance et le conformisme interdisent désormais tout débat, L’Idiot était un petit grain de sable qui, sinon bloquait la machine, du moins la dérangeait. Il serait dommage de l’oublier » (3).

Notes:

    1) Fréderic Haller & Denis Gombert (ed.), L’Idiot international. Une Anthologie, Albin Michel, Paris,2005, ISBN 2-226-15199-0, 229 p.

    2) Jean-Claude Lamy, Jean-Edern Hallier. L’idiot insaisissable, Albin Michel, Paris, 2017, ISBN 9 782226 319975, 594 p.

    3) Voir : ICI

819x1200.jpg

Bernard Lindekens

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s